Le «Bon coup» du mois d’août remis à la Boulangerie Baril 

La MRC de Maskinongé a remis le Bon coup du mois d’août à la Boulangerie Baril de Sainte-Ursule, qui souffle cette année ses 75 bougies.

C’est en 1940 que le couple Amable Baril et Noëlla Bédard, à partir de rien du tout si ce n’est une volonté de fer, dans une maison louée, met la main à la pâte afin d’ouvrir à même la maison, La Boulangerie Baril. À ce moment, la vente est faite sous livraison seulement, le porte à porte. Très vite la Boulangerie devient un incontournable pour les citoyens.

Des années plus tard, en 1965, Réjean Baril, fils du couple, prend la relève avec sa femme Esther Bergeron et fait prospérer l’entreprise, qui compte aujourd’hui une quinzaine d’employés. Il commence à vendre ses produits dans les magasins et diversifie son inventaire, par exemple avec la fameuse pâte à tarte, la pâte à pizza aux tomates, les fèves au lard, les pâtisseries, etc.

Depuis une quinzaine d’années maintenant Réjean Baril travaille avec ses deux fils, Dominic et Patrick et une quatrième génération qui pousse semble également interessée à une potentielle relève.

Pour monsieur Baril le travail et la famille, ça va ensemble : «C’est essentiel pour la relève de travailler en famille. Je suis très content et très fier d’avoir mes fils à mes côtés. De plus, recevoir aujourd’hui un prix de la MRC, ça nous fait très plaisir, ça valorise notre travail et on est heureux de participer au développement de notre territoire.»