McDonald’s crée 60 emplois supplémentaires en Mauricie

ALIMENTATION. Quatre restaurants McDonald’s de la Mauricie sont entrés dans la «nouvelle ère McDo» au cours des dernières semaines. Les restaurants du boulevard Gene H. Kruger, du boulevard des Forges et de la rue Barkoff à Trois-Rivières ainsi que celui de la rue Trudel à Shawinigan ont été modernisés et offrent désormais des bornes de commande permettant aux clients de créer un hamburger personnalisé.

Un investissement de 200 000$ par restaurant a été réalisé pour permettre ce virage. Une station de préparation dédiée au nouveau concept a été aménagée dans la cuisine et quinze employés se sont ajoutés à chacune des équipes.

Les nouvelles bornes de commande ont été aménagées entre la salle à manger et le comptoir. Les gens ont désormais l’option d’y commander leur repas, que ce soit un menu traditionnel ou personnalisé.

Dans le contexte d’une commande personnalisée, les clients peuvent choisir parmi une trentaine d’ingrédients. «Ils ont le plein contrôle de leur commande. Il peuvent choisir les ingrédients qui composeront leur burger, mais aussi la quantité de boulettes ou de sauce qu’ils désirent», précise Carl Pichette, directeur marketing senior chez McDonald’s Canada.

Une fois la commande complétée, le client va s’asseoir dans la salle à manger avec une petite tablette indiquant son numéro de commande et un employé va lui porter son repas dès qu’il est prêt. Ce service aux tables fait partie intégrante du nouveau virage: «On a créé un nouveau poste de “spécialiste de l’expérience client”. Des employés sont dans la salle à manger pour être en contact avec les clients, s’assurer de leur satisfaction et répondre à leurs besoins», poursuit M. Pichette.

Autre nouveauté à souligner: en plus des bornes de commande et du service aux tables, les gens trouveront dans les restaurants modernisés un comptoir de pâtisseries fraîchement préparées.

50 ans

C’est en prévision de son 50e anniversaire qui sera célébré en 2017 que McDonald’s a décidé d’amorcer cette transformation de marque. «Pour ce faire, on a vraiment placé le consommateur au centre de nos décisions. On s’est demandé ce qu’on pouvait faire de plus pour répondre à ses besoins et à ses goûts et ça se traduit par ce qu’on voit aujourd’hui», indique Carl Pichette.

Il faut préciser les restaurants de petite taille ne seront pas transformés puisqu’il faut un minimum d’espace pour accueillir les changements.

L’implantation du nouveau concept au Québec a commencé en mai.