Quand le basketball rencontre l’univers de l’équitation

SAINT-BARNABÉ. Le Centre ÉquitAction, une école d’équitation de Saint-Barnabé, agrandit et améliore ses installations dans le but d’accueillir des cavaliers et cavalières provenant d’un peu partout cet été.

La propriétaire Johanne Alarie s’apprête à configurer deux nouveaux manèges d’entraînement extérieur et un manège intérieur à proximité de son centre. Elle a également procédé à l’agrandissement de l’écurie afin d’obtenir de nouveaux chevaux.

Cette jeune entreprise a ouvert ses portes au public le 14 mai afin de se faire connaître un peu plus. «C’est notre cinquième anniversaire. Nous faisons plusieurs changements et ajouts à notre école. Nous avons présenté lors de nos portes ouvertes une toute nouvelle discipline. Nous aurons aussi une compétition cet été», annonce fièrement Johanne Alarie.

Cette école de Saint-Barnabé accueille chaque année plus de 100 cavaliers et cavalières. Les vrais amateurs de chevaux pourront désormais jumeler leur passion pour les chevaux à un sport en plein essor, car le horse-ball s’ajoutera à l’offre des disciplines de ce centre qui compte déjà le saut d’obstacles et le dressage.

Cette nouvelle discipline permet à deux équipes de six cavaliers de se remettre un ballon afin de marquer dans le but adverse. Ce nouveau sport à cheval se compare au basketball. «C’est un sport qui combine force, souplesse, technique et adrénaline. Nous sommes les premiers à offrir cette discipline en Mauricie. C’est un sport en plein développement au Québec!»

Place à la compétition

L’école d’équitation entend organiser pour la première fois des compétitions d’équitation dès le mois de juillet.

Les 2 et 3 juillet, le Centre ÉquitAction sera l’hôte du concours régional équestre. Cette compétition est reconnue par les associations sportives d’équitation du Québec. Des gens de Trois-Rivières, Mont-Carmel, Victoriaville et Maskinongé convergeront vers Saint-Barnabé pour l’occasion. Cette épreuve sera la première qualification pour les Jeux équestres du Québec. «Le niveau de cette compétition risque d’être relevé. Nos élèves affronteront ceux des autres écoles. Certains d’entre eux en seront à leur première compétition alors que d’autres sont des cavaliers confirmés», admet la propriétaire de l’école d’équitation de Saint-Barnabé.

Tant la journée portes ouvertes que la première manche des qualifications qui sera disputée au mois de juillet seront accessibles au public, et ce, tout-à-fait gratuitement. Le Centre ÉquitAction profitera de ces deux évènements pour promouvoir une nouveauté. L’école offrira un camp de jour pour les enfants du primaire souhaitant s’initier à l’équitation ou pour ceux et celles qui désirent se perfectionner comme cavalier grâce à une semaine intensive auprès des chevaux.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon