Du nouveau pour le ténor Steeve Diamond

LOUISEVILLE. Celui que l’on surnomme l’un des ténors de l’humour au Québec, l’humoriste et imitateur Steeve Diamond, prépare un deuxième «one man show».

Après son passage à Louiseville dans le cadre des festivités entourant le 350e anniversaire de la ville, il voyagera un peu partout à travers la province pour roder son nouveau spectacle avec deux musiciens.

Lorsque son spectacle sera prêt, d’autres musiciens dont un batteur se joindra à son équipe.

«Je voulais offrir quelque chose de nouveau à mon public. J’étais beaucoup en Europe et c’était le bon timing pour sortir mon nouveau show au Québec. J’ai senti que mon public québécois m’avait perdu de vue et un peu oublié. Il en pousse tellement des humoristes, reconnait-il. Je reviens en force avec des nouveautés. Je commence à roder mon spectacle au mois de juillet», explique fièrement Steeve Diamond.

Déjà onze dates de ce spectacle en rodage sont confirmées un peu partout à travers le Québec.

Diamond fait carrière dans le monde du spectacle depuis plus de 20 ans, notamment avec l’humour. Il a intégré à ses spectacles la musique et les imitations au fil du temps, ce qui lui a permis de participer à de nouvelles aventures à l’étranger.

En décembre, Steeve Diamond a signé un contrat avec un consortium européen-canadien, ce qui lui permettra d’avoir un producteur et de partir en tournée un peu partout pour présenter son nouveau spectacle. Il demeure quand même dans la formation des 4 Sans Voix.

«J’en voyage un coup depuis un bout, mais j’aime ça. Cette entente va aussi me permettre de faire des spectacles corporatifs aux États-Unis et en Europe. J’ai bien hâte de voir ce que ça va donner, mais pour l’instant je suis très heureux de mon association avec eux», raconte Steeve Diamond.

Récemment, entre quelques voyages en Europe, Steeve Diamond a participé à une tournée de spectacles avec Les Drôles de ténors, soit Michaël Rancourt et Francesco Verrecchia, son entraîneur personnel. Même si cette tournée n’a pas connu le succès que Steeve aurait espéré dans la région, il a aimé cette expérience qui le retrempait dans la belle époque des 3 ténors de l’humour.