Bellemare: des partenaires tardent à payer

HOCKEY. Éprouvant quelques difficultés financières, le Bellemare de Louiseville a décidé de publier, la semaine dernière, un communiqué sur sa page Facebook afin d’informer les amateurs sur l’avenir de l’équipe puisque les rumeurs sont nombreuses.

Par le fait même, le Bellemare a confirmé que sa facture de location de glace du centre sportif avait été acquittée à la suite de la publication de notre reportage indiquant que le Ville de Louiseville donnait une dernière chance aux dirigeants avant d’envoyer le groupe d’actionnaires devant les tribunaux. Vérification faite, la directrice générale de la Ville indique qu’un chèque certifié a été remis à l’hôtel de ville mettant le solde du compte à zéro.

La situation la plus préoccupante pour les dirigeants demeure la rentabilité, et ce, pour une troisième année consécutive.

«Nous sommes à la recherche d’une solution à nos difficultés de rentabilité. Tous les dirigeants sont des bénévoles et nos dépenses sont au minimum pour une formation oeuvrant dans une ligue de hockey senior. Les seules solutions sont d’augmenter l’assistance ou les commandites», peut-on lire dans cette communication du Bellemare de Louiseville.

L’auteur du texte ajoute que «des partenaires tardent à payer. C’est une triste réalité à laquelle l’équipe fait face et cette situation met en péril notre structure administrative. Nos budgets sont extrêmement serrés et on base nos dépenses en fonction de l’argent que nous avons budgété et reçu des commandites.»

De nouveaux propriétaires?

Les actuels dirigeants du Bellemare de Louiseville discutent actuellement avec de potentiels investisseurs locaux qui pourraient se greffer à l’équipe déjà en place. «La priorité de notre groupe est de garder le Bellemare à Louiseville. On pourrait même envisager la vente de l’équipe si c’est la meilleure option pour la garder à Louiseville. Depuis plusieurs années, on perd de l’argent. Notre désir est de faire du hockey compétitif dans un marché unique de hockey. Nous avons beaucoup de plaisir à Louiseville et la priorité est de conserver l’équipe à Louiseville», informe l’équipe.

Le Bellemare souligne au passage qu’un groupe d’investisseurs provenant de l’extérieur de la région s’est montré intéressé à faire l’achat de l’équipe et de la déménager, mais que cette opportunité serait utilisée qu’en dernier recours.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon